Menu de navigation+

English food.

Publié le 12 Déc 2017 par dans Actualité et projets | 0 commentaire

Comme vous avez pu le constater dans la chronique précédente, Un autre ami donne souvent aux personnages l’occasion de partager du temps autour d’un repas, d’un goûter…

Le petit-déjeuner par exemple. Précisons que ce que la photo  nous montre est le repas du matin offert aux touristes, ou celui des week-ends ( toast with sausages, beans on toast, scrambled eggs, fried egg….), que les français peuvent consommer en France même, lorsqu’ils décident de s’offrir un brunch, association des mots breakfast et lunch. Les anglais se contentent quotidiennement d’un bol de corn-flakes, éventuellement d’un  morceau de toast, sans oublier le thé. Vraisemblablement ce que prend régulièrement Benny avant d’entamer sa journée de travail.cuisinepng

cereals

A un moment du récit,  Benny et Sybil, sa compagne, s’occupent du repas de Noël et n’ont pas omis le Christmas pudding de rigueur. Il n’ont pas oublié non plus les Christmas songs dont Jingle bells.( https://www.bing.com/videos/search?q=paroles+jingle+belles&&view=detail&mid=2D3584215E0ADFCD32CF2D3584215E0ADFCD32CF&FORM=VRDGAR)th[6]

Il y a bien sûr la pâtisserie de Bertrand, lieu d’échanges entre les clients, entre les consommateurs et Bertrand lui-même. Lieu témoin de beaucoup de moments importants de l’intrigue. Lieu sans lequel l’histoire ne serait pas ce qu’elle est.

Les repas mentionnés, la nourriture citée, les boissons commandées participent du climat qui s’installe entre les personnages. Les lieux de consommation fixent le cadre du roman, déterminent l’univers dans lequel ils vont se croiser, se prendre d’amitié, s’aimer ou se haïr.

Commentaires

commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *