Menu de navigation+

Naissance d’Évocations

Publié le 2 Sep 2018 par dans Actualité et projets | 0 commentaire

Lorsque ma maman s’est retrouvée atteinte de la maladie à corps de Lewy, un univers totalement inconnu s’est ouvert à moi, à mes proches. Cette maladie parente de la maladie d’Alzheimer, a fait graduellement sombrer celle que nous chérissions dans l’oubli de soi et des autres. Hallucinations, emportements inexpliqués, crises d’errance, mutisme, peurs…jusqu’à l’impossibilité d’accomplir les gestes qu’elle nous avait appris, tels que se laver, se nourrir, s’habiller, marcher.

Cette lente, mais inexorable descente vers son agonie, m’était devenue tellement insoutenable, qu’un jour j’ai décidé d’écrire au sujet de cette maladie de l’oubli. Tenir à distance la misère de la situation, la détresse engendrée, en évoquant certains moments passés à l’observer, la rassurer, la caresser, lui parler… Ces évocations en ont entraîné d’autres, sur l’enfance, la mort, le couple, des événements insolites, des moments de bonheur…, tout ce qui peut assombrir ou enrichir l’existence. Mais surtout fixer à jamais la dernière année de vie maternelle.

Inquiétude

Ses mains touchent les fleurs.

Mais de qui ce bouquet?

Soudain on lit la peur

Et ses traits sont défaits.

Mais que faire de l’eau

A présent dans le vase?

Elle cherche ses mots

Et répète ses phrases.

Voilà que le bouquet

Dans le vase est plongé.

Son visage est plus gai

Et l’angoisse apaisée.

Errance

Perdu au milieu de ses mots,

Son esprit vagabonde

Et me laisse en chemin.

L’oubli est devenu son lot.

Elle erre dans  un monde

Qui ignore le mien.

Obsession du passé,

Le présent disloqué.

Nous cherchons vainement

A la retenir.

Nous sommes impuissants,

Et la regardons fuir.

Lola

Lola a décidé

De coiffer sa grand-mère.

Elle l’a bien peignée,

Elle sait quoi lui faire.

Ce seront deux couettes

Placées sur les côtés.

Deux petites houppettes

Qu’elle a bien attachées.

Et de la voir ainsi

A déclenché les rires.

Lola et sa mamie

Vont garder souvenir

De ce moment magique

Où, pendant un instant,

Grâce à deux élastiques,

Tout devient amusant.

 

Commentaires

commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *