Gene Tierney

23 Mai 2016 | Textes et poèmes

La même actrice, dans deux rôles différents réunis dans ce tableau. Gene Tierney se téléphonerait-elle  à elle-même ? On va plutôt imaginer une conversation téléphonique entre deux sœurs jumelles. Elles se sont disputées. Celle d’en-haut plonge son regard dans le nôtre. Sa jumelle du bas, semble soudainement attristée par ce qu’elle vient d’entendre. La conversation est muette, coupée, comme le cordon qui semble les relier. Jalousie qui date de l’enfance, rivalité amoureuse… On peut imaginer bien des motifs de séparation. À nous de deviner ce qu’elles ont pu se dire.

Il s’agit d’une autre de mes fantaisies cinématographiques. Ces scènes sont en fait tirées de deux films différents : à droite, Night and the city (Jules Dassin / 1950),  et à gauche,  Personal affair (Anthony Pelissier / 1953).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !