Le modèle

5 Avr 2016 | Textes et poèmes

J’aime inventer des petites histoires à partir de mes peintures des premiers temps. Voici celle de ce soir : Le modèle.

Ambiance feutrée pendant la pose d’une jeune femme nue, assise sur un meuble drapé d’un tissu moiré rouge. Du velours ? Du satin ? Intense douceur de l’ensemble. Le modèle se tient devant un groupe de dessinateurs, à l’extrémité d’un meuble, la jambe droite tendue à l’extrême, l’autre repliée pour que le pied repose sur le mollet droit, le bras gauche servant à maintenir l’équilibre de l’assise en enserrant le genou gauche. Cela semble précaire, pourtant rien ne tremble. Une chevelure rousse dissimule le visage tourné vers la droite. Cette silhouette mince est celle d’une inconnue dont nous ne verrons jamais les traits. Ses pensées doivent être aussi douces que le toucher de sa peau :
Zut ! J’ai oublié de rentrer le linge sur le balcon ! Avec ce qu’il tombe, tout va être détrempé ! Tiens ! Il y a le jeune homme au pull rouge d’hier ! Il ne faudra pas que j’oublie de passer à la pharmacie racheter du sirop pour Mathilde. Bon ! Je vais changer de position, j’ai une crampe dans le pied. Je vais me tourner.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !