Balade

9 Mar 2016 | Textes et poèmes

Suite de mes petites histoires imaginaires. Celle de ce soir est intitulée Balade.

Elle est en train de cheminer le long d’un champ de céréales. Parvenue à la hauteur d’un trio d’arbres aux troncs desséchés, elle s’apprête à descendre un talus herbeux lorsqu’elle remarque dessous une trouée sombre dissimulée sous un feuillage rampant. La tanière d’un renard ou autre animal affamé ? Elle est de nature craintive. Loin d’elle l’envie de prendre un bâton pour essayer de l’introduire dans la cavité ou de se mettre au ras du sol pour regarder à l’intérieur. Il vaut mieux ne pas prendre de risques !
Elle préfère passer rapidement son chemin, en jetant un coup d’œil en arrière de temps à autre, de peur de voir surgir une bête prête à l’assaillir ou à se glisser entre ses jambes au point de lui causer une immense frayeur.
Elle est sans doute plus une randonneuse urbaine. Quoique ! La tanière risque d’être remplacée par une trémie mal éclairée. Jamais elle ne traverse les rues en empruntant les passages souterrains.
Elle aperçoit alors un père et son fils qui marchent en sens inverse. Elle se retourne lorsqu’elle entend le petit garçon s’écrier:
« Regarde ce trou ! »
Elle le voit courir allègrement pour s’accroupir devant, y glisser la main et en ressortir un très gros caillou, suivi de quatre autres, qu’il entasse en disant :
« C’est pour marquer l’endroit. Comme ça, quand on reviendra demain, je saurai qu’on est passé par là ! Comme dans les histoires que je lis ! »
Elle sent son visage légèrement s’empourprer.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !