Deux femmes longilignes

15 Mai 2016 | Textes et poèmes

J’ai retrouvé ces tableaux d’il y a une dizaine d’années. Jalons de mon cheminement à travers la peinture. Ils représentent deux femmes, qui m’accompagnent à présent dans l’écriture.

Elles sont agaçantes ces deux femmes qui semblent nous narguer. Que veulent-elles nous dire ? Qu’elles sont encore jeunes et belles, et minces ? Oui, surtout minces, sans rien faire, uniquement soucieuses de leur apparence, et sans cesse admirées. Elles posent sans doute, ravies de se faire photographier sous toutes les coutures. Mais qu’en savons-nous vraiment ? La réalité pourrait être bien différente.

Deux femmes longilignes
Devant nous allongées
Semblent se prélasser
Tout en nous faisant signe.
Dépourvues de visages,
Sans yeux pour nous voir,
Ces mannequins bien sages
Veulent nous émouvoir
Sur leur situation
De poupées de chiffon.
Elles s’ennuient à mourir.
Plutôt que de poser,
Qu’il serait bon de rire
Et de joie exploser !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !