Gilda

18 Avr 2016 | Textes et poèmes

Rita Hayworth est  Gilda, du film du même nom, que l’on aperçoit ici comme à travers un trou de serrure. Splendide, ensorceleuse, elle déchaîne les passions des hommes, celle de son ancien amant, et celle de son mari. La jalousie les anime du début à la fin. Ils sont prêts à s’entre-tuer pour cette chanteuse de cabaret. Il faut la voir relever ses cheveux de ses mains gantées de noir,  ou agiter l’un des gants qu’elle a lentement retiré de son bras,  tout en chantant la chanson mythique du film Put the blame on Mame, boys, habillée d’une magnifique robe noire. Personne ne saurait résister à son charme.

Si vous avez envie de voir ou revoir la scène, je vous invite à cliquer sur ce lien

Peut-être alors éprouverez-vous le besoin de découvrir, si ce n’est déjà fait,  le film noir de 1946 de Charles Vidor.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !