La femme au ruban

22 Avr 2016 | Textes et poèmes

On aimerait que le visage de cette femme se tourne. Qu’y lirait-on ? De la joie ? Celle d’avoir passé une bonne soirée en compagnie d’amis qu’elle apprécie, dans un lieu assez chic qu’elle n’a pas l’habitude de fréquenter ? De l’angoisse ? Celle de l’attente d’un taxi qui tarde à arriver, alors qu’il se fait tard et que la pluie commence à tomber ? Ou encore de la détresse, celle de se retrouver seule au milieu de la nuit, sans personne pour la raccompagner chez elle, après une soirée au théâtre ou à l’opéra ?

Son ensemble blanc, composé d’une robe longue et d’une capeline bordée de fourrure, indique une certaine aisance financière. Mais un détail nous intrigue : sa chevelure brune, ornée, sur le côté droit, d’un petit ruban rouge.
Étrange simplicité de la coiffure. Cette femme esseulée se rend-elle à un rendez-vous amoureux en arborant ce ruban pour être plus facilement reconnue ? Ou bien vient-elle de vivre une rupture en raison de ce même ruban ? Une faute de goût impardonnable aux yeux de la bonne société !

On ne voit pas ses yeux. On ne sait pas si elle pleure, et si tel est le cas, si ce sont des larmes de joie ou de tristesse. Mais quoi qu’il en soit, elles doivent briller dans les lumières de la ville.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !