Les éléphants

11 Mar 2016 | Textes et poèmes

Ce soir je m’évade en Afrique, où se déroule une fête…

C’est la fête chez les éléphants : leur cousin d’Asie est arrivé pour leur rendre visite. Ils sont tous rassemblés pour l’accueillir comme il se doit. Il ne va pas s’attarder, car la savane lui convient moins que la forêt tropicale de son pays. Mais ils lui ont trouvé un endroit ombragé près d’un cours d’eau. Pour une nuit, cela devrait suffire. Demain il regagne le cirque d’où il a fugué.
Les cousins d’Afrique le trouvent plus petit qu’eux et plus poilu. Ses oreilles sont vraiment menues par rapport aux leurs. Mais les jeunes éléphantes se laisseraient bien séduire !
C’est l’euphorie. Le sol vibre tandis qu’ils martèlent le sol au même rythme. Les trompes vont et viennent en harmonie. C’est un véritable ballet. Les flancs se cognent et les barrissements viennent ponctuer leurs mouvements. Les plus jeunes ont du mal avec la cadence imposée par leurs aînés, mais ils se prêtent à la parade avec joie. Le cousin d’Asie en est tout ému.
La fête dure toute la nuit, agrémentée de bains et de danses. Aux premières lueurs de l’aube, tous font un bout de chemin en compagnie de leur cousin, qu’ils quittent une fois arrivés à la lisière de la prairie, à l’endroit où les arbres commencent à se faire rares.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !