Théière

3 Oct 2016 | Textes et poèmes

Il y a quelques années, j’avais la manie du collage. J’imaginais des scènes pour les chambres d’enfants, la cuisine, le jardin… J’utilisais tout ce qui me tombait sous la main : papiers, tissus, sable, morceaux de bois, figurines en laine ou en bois… Je viens de redécouvrir un  tableau : y figure une énorme théière, comme je les aime, bien rondes. Le thé est une boisson dont je ne peux me passer, plusieurs fois par jour.

Cette habitude héritée de mes nombreux séjours outre-Manche ne s’est jamais perdue depuis l’âge de 15 ans. J’ai souvenir de ma propriétaire d’origine irlandaise, dont la théière était toujours chaude, prête à l’emploi. Je n’avais pas passé le seuil de sa maison où je louais un modeste meublé sous les toits, qu’elle me proposait la potion magique. Et cela autant de fois qu’elle m’apercevait.
Il m’arrive souvent d’avoir une pensée émue pour cette dame dont les cheveux étaient déjà très blancs à l’époque, lorsque je mets la bouilloire en route.
Ses mots me reviennent alors à l’esprit.

— A cuppa tea, Cathy ?

Oui, Mrs Lord ! J’aimerais vraiment pouvoir en partager une tasse avec vous.
Ce thé-là avait le goût de mes 20 ans.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !