Vaisseau

19 Juil 2015 | Textes et poèmes

Il semble se noyer
Dans l’infini bleuté,
Les nuées couleur d’or,
Les flots blancs et grisés.
Le vaisseau se dilue,
On le distingue à peine.
La tempête s’est tue
Mais les vagues l’entraînent,
Et il n’est plus que l’ombre
Du navire qu’il fut.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !