Visages

3 Août 2014 | Textes et poèmes

Je ne sais pas vraiment 
Ce qui me pousse ainsi 
À peindre des visages 
Ou encore les sculpter. 
Sont-ils très ressemblants 
À des portraits précis ? 
Ils semblent être sans âge, 
Et plutôt affligés. 
Je ne veux que faire naître 
Des sentiments enfouis. 
Enfouis au fond d’eux-mêmes 
Et en nous-mêmes aussi. 
Surgis de nulle part 
Ils peuvent nous sembler 
Parfois vraiment bizarres 
Ou quasiment très laids. 
Leurs yeux bien grands ouverts 
Ou au monde fermés 
Ils peuvent bien se taire 
Mais pourtant me parler. 
Et c’est par leur silence 
Que je pénètre en moi, 
Car c’est bien leur silence 
Qui murmure tout bas 
Très loin au fond de moi. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ?

Faites découvrir cette page !